Les Bourses européennes ont rechuté, vendredi 4 janvier, affectées par un rapport sur l'emploi aux Etats-Unis marquant une hausse du chômage et alimentant les inquiétudes de récession de la première économie mondiale, ce qui faisait aussi fortement reculer Wall Street.

Le marché du travail américain a donné de gros signes d'essoufflement en décembre, avec 18 000 créations d'emplois seulement et un bond du chômage à 5 % de la population active, des chiffres largement en deçà des espérances des économistes. "Les investisseurs sont de plus en plus nombreux à penser que la croissance américaine va se situer en territoire négatif cette année, et il est logique que ça fasse plonger les marchés d'actions", a commenté René Defossez, stratégiste chez le français Natixis.

PLUS FORTE BAISSE À STOCKHOLM

Publié une heure avant l'ouverture de la Bourse de New York, le rapport a inversé la tendance des indices boursiers européens, qui sont tous partis en très nette baisse. A Paris, l'indice CAC 40 a terminé en baisse de 1,79 %, à 5 446,79 points, reprenant ainsi la tendance à la baisse des deux premières séances de l'année. Sur les trois jours et demi de transactions de la semaine, l'indice a perdu 3,21 %. Les autres grandes places européennes ont également fini en net recul : Londres a perdu 2,02 %, alors que Francfort a cédé 1,26 %, tirée par Daimler et Siemens. La plus forte baisse a été enregistrée à Stockholm, qui a reculé de 3,42 %. Vendredi matin, Tokyo avait déjà clôturé en baisse de 4,03 %, après quatre jours de fermeture pour le Nouvel An. A la clôture des marchés européens, le Dow Jones perdait 1,2 %, et le Nasdaq 2,5 %.

La première semaine de l'année 2008 se termine ainsi sur une série de mauvaises nouvelles pour les marchés, des craintes d'une récession sur l'économie américaine déjà alimentées mercredi par un indice ISM de l'activité industrielle marquant un ralentissement, au niveau record atteint par le baril de pétrole. Par ailleurs, en zone euro, l'inflation est restée élevée en décembre, à 3,1 % sur un an, selon une première estimation d'Eurostat.